Archives pour la catégorie Documents

Recueil des notices nécrologiques des prêtres du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier décédés pendant la Grande-Guerre

Nécrologies14-18
Nécrologies14-18

Ces notices nécrologiques ont été établies essentiellement à partir des lettres ou informations parues dans La Semaine Religieuse du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier.

Ce bulletin hebdomadaire donnait régulièrement des nouvelles de centaines de prêtres ou séminaristes du diocèse mobilisés ou appelés à la guerre. Des lettres émanant de ce clergé devenu obligatoirement militaire étaient reproduites ; des citations ou des décorations étaient soulignées ; et des avis de décès paraissaient, souvent dans des courriers adressés à l’évêque par le directeur du Grand Séminaire, par des directeurs de collèges religieux, par des vicaires généraux ou par des recteurs ou des vicaires demeurés en charge de paroisses.

La Semaine Religieuse n’a pas été la seule source d’information pour constituer ce volume. Ont été ajoutées quelques précisions concernant le destin de guerre du défunt, précisions puisées dans des sources nationales (essentiellement fichier des Morts pour la France et fichier de sépultures de guerre). Un cartouche synthétisant des données individuelles d’état-civil et militaires se trouve à la fin de chaque dossier personnel, dossier plus ou moins copieux selon l’importance des courriers.

Recueil consultable aux Archives Diocésaines de Saint-Brieuc, à l’adresse suivante :
> Evêché, 10 rue Jean Métairie, Saint-Brieuc. Avant toute visite, prendre rendez-vous avec l’archiviste diocésain au 02.96.68.12.74.

Seconde Guerre Mondiale : « 2 579 prêtres catholiques et séminaristes ont été déportés à Dachau »

Alors que nous venons de célébrer les 70 ans du camp d’Auschwitz, «La Baraque des prêtres, Dachau, 1938-1945» évoque le lourd tribu payé par les prêtres et séminaristes européens lors de la Seconde Guerre Mondiale, en particulier dans les camps de la mort. Présentation du livre par Guillaume Perrault sur le www.lefigaro.fr.

La baraque des prêtres
« La baraque des prêtres »

Guillaume Zeller est journaliste et rédacteur en chef de DirectMatin.fr. Il a également été chargé d’enquêtes au service historique de l’Armée de Terre. Son nouveau livre «La Baraque des prêtres, Dachau, 1938-1945» vient de paraître aux Éditions Tallandier.

De 1938 à 1945, 2 579 prêtres, séminaristes et moines catholiques ont été déportés par les nazis, ainsi qu’environ 141 pasteurs protestants et prêtres orthodoxes. S’agissant des catholiques, le Vatican est impuissant à empêcher leur déportation. Le Saint-Siège obtient seulement qu’ils soient regroupés à Dachau. Ces hommes d’Église viennent de toute l’Europe: Allemagne, Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, France ou encore Italie.

Ils ne sont pas arrêtés en tant que prêtres catholiques stricto sensu mais pour des raisons variées. Les Allemands paient souvent le prix de leur opposition au programme d’euthanasie hitlérien, le plan T4. Les prêtres polonais sont considérés comme des élites slaves par les nazis et figurent parmi leurs cibles, comme en témoignent les rapports envoyés par Heydrich au sujet des arrestations conduites par les Einsatzgruppen en Pologne en 1940. Pour leur part, des prêtres français -ils sont 156 à Dachau- sont déportés en raison de leur participation active à la résistance intérieure.

> LIRE tout l’article sur le site www.lefigaro.fr

Publication de la correspondance de guerre d’un abbé des Côtes d’Armor

141202_Amicel-Brochure-1

Viennent de paraître les Lettres de guerre de l’abbé Auguste Amicel.

Cette publication est le fruit d’une collaboration entre le Service des Archives Diocésaines et l’association Bretagne 14-18.

Durant près de trois ans (soit de juillet 1916 à février 1919), l’abbé Auguste Amicel (Chapelain de N.D. d’Espérance depuis 1912), envoyé sur le front comme brancardier, a entretenu de manière régulière une correspondance avec le chanoine Jules Gadiou (Directeur de l’Archiconfrérie Notre-Dame d’Espérance à Saint-Brieuc).

L’ensemble de cette correspondance (conservé au sein des Archives Diocésaines) peut être considéré comme un véritable journal d’un ecclésiastique qui fut soldat-brancardier durant le conflit.

  • Document consultable aux Archives Diocésaines, 10 rue Jean Métairie à Saint-Brieuc.
  • En vente :  »Lettres de Guerre de l’abbé Amicel au chanoine Jules Gadiou », 2013, 102 pages avec 22 cartes postales originales. Prix: 12 € + 3,50 € de port et d’emballage, soit 15,50€ par envoi postal. Adresse : Association Bretagne 14-18, 14 Bel Horizon, 22330 Plessala.

« Les monuments aux morts peints dans les églises » : expo et catalogue dans les Pays de Loire

Il ne reste que quelques jours (jusqu’au 25 novembre) pour voir l’exposition qui se tient sous ce titre dans le hall d’honneur du Conseil régional des Pays de la Loire, à Nantes. Heureusement, un catalogue édité par la Revue 333 permet de faire découvrir cette particularité régionale.

141119_Couv-MAMP-300x372
Monuments aux morts peints dans les églises

La prospection des peintures murales de la Région Pays de la Loire menée en 2010 a révélé l’existence d’une soixantaine de monuments aux morts de 1914-1918 au sein des églises paroissiales. Cette découverte apparaît comme une particularité régionale de la commémoration dans les édifices religieux.

Ces monuments originaux se distinguent des stèles sérielles et de la multitude des plaques simplement gravées des noms des soldats tombés au front. En effet, l’utilisation des techniques décoratives alliées à la peinture murale permet notamment de porter la piété, l’espoir et la consolation de la religion vers les familles endeuillées et la communauté paroissiale.

Ces monuments aux morts sont de nos jours oubliés, car la mémoire collective n’a retenu que le monument érigé au centre du village comme témoignage du souvenir des soldats tués au champ d’honneur. Pourtant, ils constituent un patrimoine de grand intérêt pour la connaissance de la société française de l’époque, et l’étude de la mémoire de la Grande Guerre.

> Plus d’infos sur le catalogue

« Lumière de mémoire » : une exposition sur le diocèse de Rennes pendant la 1re Guerre mondiale

Du 14 septembre au 11 novembre 2014 est visible à la Maison diocésaine de Rennes une exposition proposée par le Service des Archives historiques. Elle présente des textes, des photos d’époque et des reproductions des documents qui retrace la vie du diocèse pendant la Grande Guerre.

140914_Expo maison dio Grande Guerre_Affiche A4
Exposition « Lumière de mémoire »

Les vitraux patriotiques sont de formidables vecteurs de mémoire. Ils permettent de se souvenir des morts des conflits, de témoigner de la vie à l’arrière ou de célébrer une victoire. La Grande Guerre ne fait pas exception. En effet, bon nombre de nos églises conservent dans leurs murs ces témoignages de verre. Certains sont simplement porteurs des noms des disparus, d’autres utilisent de savantes allégories pour faire passer leurs messages.

La présente exposition a pour but de donner quelques pistes de lecture afin que chacun puissent lire entre les lignes de ces livres d’images en verre.

Trois thèmes sont successivement abordés : le clergé à la guerre, la vie du diocèse pendant le conflit, et la mémoire. D’autres sujets peuvent être abordés : laissez-vous interpeller par la lumière de mémoire !

En pratique :
Maison diocésaine, 45 rue de Brest à Rennes.
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 19h.
Jusqu’au 11 novembre 2014.
Entrée libre.

La Grande Guerre à travers les Archives Diocésaines de Nantes (1/5)

Les Archives historiques du diocèse de Nantes donnent à voir quelques témoignages et documents pour évoquer les réactions de l’Église nantaise à la mobilisation et les débuts du conflit mondial.

C’est une première livraison d’une série de diaporamas qui accompagnera le conflit  au fur et à mesure de son développement.

Les cinq thèmes annoncés (dont le 1er seulement est accessible dès maintenant) :

  1. Les Débuts de la Guerre 1914
  2. Au front (à venir)
  3. A L’arrière (à venir)
  4. La fin de la guerre et ses suites (à venir)
  5. « Pour Dieu et la Patrie » (à venir)