Religieux des Côtes du Nord morts en septembre 1917

LISTE SIMPLIFIÉE

UNVOAS (Yves-Jean), du diocèse de Saint-Brieuc.
Né à Guingamp (Côtes-du-Nord) le 10 février 1896.
Tué le 7 septembre 1917 à Bezonvaux (Meuse) dans le secteur des Chambrettes au Bois le Chaume.

RAULT (Ferdinand-Joseph-Marie),du diocèse de Saint-Brieuc.
Né à Le Quillio (Côtes-du-Nord) le 24 août 1890.
Tué le 27 septembre 1917 à Chattancourt (Meuse), en portant secours à un officier.


 

NOTICES COMPLÈTES

UNVOAS (Yves-Jean), du diocèse de Saint-Brieuc.
Né à Guingamp (Côtes-du-Nord) le 10 février 1896 ; séminariste.
Mobilisé (service armé) combattant ; aspirant 151e R.I.
Tué le 7 septembre 1917 à Bezonvaux (Meuse) dans le secteur des Chambrettes au Bois le Chaume.
1°)-Ordre 151e R.I., 1917 : « Jeune sous-officier plein de courage et d’entrain. Lors de l’attaque du 16 avril, malgré un feu précis de mitrailleuses, a réussi à gagner du terrain et à s’y maintenir dans des conditions difficiles. »
2°)-Médaille militaire posthume, 26 juillet (J.O. 13 novembre 1920) : « Sous-officier de la plus haute valeur morale, d’un courage et d’un dévouement à toute épreuve. A été tué à son poste de combat en partant à l’attaque du 8 septembre 1917, à Verdun. A été cité. »

- Bulletin du Séminaire de Saint-Brieuc, 9, 1er septembre 1917, p.2-3
- La Semaine religieuse du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, n° 39, 28 septembre 1917, p.537-539 ; n° 41, 12 octobre 1917, p.563
- Calendrier liturgique et ecclésiastique (Ordo)... du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, 1918, p.146
- Livre d’or. Les anciens élèves de l’Institution Notre-Dame de Guingamp pendant la Grande Guerre 1914-1918, Rennes, Oberthür, 1921, p.32, 110
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.896
- Inscrit sur le monument aux morts communal et le monument paroissial de Guingamp (22), sur la plaque de l’Institution Notre-Dame de Guingamp (22)

 

RAULT (Ferdinand-Joseph-Marie),du diocèse de Saint-Brieuc.
Né à Le Quillio (Côtes-du-Nord) le 24 août 1890 ; ordonné prêtre le 20 décembre 1913 ; instituteur à Saint-Guen depuis 1913.
Mobilisé (service armé) XIXe section infirmiers militaires (6 novembre 1914) ; caporal infirmier XVe section infirmiers militaires (1er octobre 1916) ; groupement bataillon instruction (11 décembre 1916) ; caporal 1er marche de zouaves (31 décembre 1916).
A été mêlé aux actions suivantes : -1914-1917 : Verdun.
Tué le 27 septembre 1917 à Chattancourt (Meuse), en portant secours à un officier.
1°)-Ordre 29e division infanterie, 1917 : « S’est particulièrement distingué au cours des opérations dans la région de Verdun ; a fait preuve, dans la relève des blessés, rendue difficile par le bombardement intense et incessant de l’ennemi, d’un courage et d’un dévouement dignes des plus grands éloges. »
2°)-Médaille militaire posthume, 13 octobre (J.O. 9 décembre 1920) : « Excellent gradé, d’un dévouement et d’une conscience dignes d’éloge. Le 27 septembre 1917, a fait preuve du plus grand courage en se portant, sous un violent bombardement de nos positions de première ligne, au secours de son officier chef de section qui venait d’être grièvement blessé. A été mortellement atteint en prodiguant ses soins à cet officier. Modèle du parfait soldat. A été cité. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, n° 41, 12 octobre 1917, p.561-562
- Calendrier liturgique et ecclésiastique (Ordo)... du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, 1918, p.145
- Livre d’or. Les anciens élèves de l’Institution Notre-Dame de Guingamp pendant la Grande Guerre 1914-1918, Rennes, Oberthür, 1921, p.29, 101
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.611, photo p.600 bis, 1148
- Inscrit sur les monuments aux morts communaux et les monuments paroissiaux de Le Quillio (22) et de Saint-Guen (22), sur la plaque de l’Institution Notre-Dame de Guingamp (22)