Archives pour la catégorie Ille-et-vilaine

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts suite à la Grande Guerre

1919

ROBERT (Pierre-Marie), de la Mission d’Haïti.
Né à La Chapelle-Saint-Melaine (Ille-et-Vilaine) le 15 octobre 1889 ; prêtre de la Mission d’Haïti de Port-au-Prince ; vicaire à Saint-Marc (Haïti).
Revenu d’Haïti et incorporé (service armé) 41e R.I (25 janvier 1916) ; service convois automobiles (31 janvier 1917). Brigadier (1918).
A été mêlé aux actions suivantes : -1917 : campagne d’Italie (novembre 1917-mars 1918).
Mort le 15 janvier 1919 à l’hôpital de Villers-Cotterêts (Aisne) de la grippe contractée en service.
Décoration italienne, 1919.

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 4, 25 janvier 1919, p.53
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1920, p.176
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.663
- H. Le Gouvello, Livre d’or des anciens élèves du collège Saint-Sauveur de Redon morts pour la France (1914-1918), Redon, Imp. Bouteloup et Cie, 1928, p.197-198
- Inscrit sur le monument aux morts communal et le monument paroissial de La Chapelle-Saint-Melaine (35) ainsi que sur le mur du Mémorial de Sainte-Anne-d’Auray (56)

 

ORESVE (Victoire-Marie-Sainte), Sœur Céline de Saint-Rémi, des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny.
Née à Saint-Péran (Ille-et-Vilaine) le 12 novembre 1869 ; ancienne religieuse en Océanie, à Papeete, à Faa ; infirmière clinique de Fontainebleau devenue hôpital complémentaire n° 9.
Morte le 25 février 1919 à Fontainebleau des suites de fatigues supportées dans son service d’infirmière.
1°)-Médaille reconnaissance française bronze (J.O. 20 février 1919) : « Infirmière bénévole à l’hôpital complémentaire de Fontainebleau, a fait preuve, depuis le début des hostilités, de beaucoup de zèle et de dévouement, se dépensant sans compter auprès des blessés et au point même de compromettre sa santé. »
2°)-Insigne spécial Service de santé, 1919
3°)-Médaille commémorative 1914-1918, 1919

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.421

 

19 HAMELIN Eugène
HAMELIN Eugène

HAMELIN (Eugène), du diocèse de Rennes. Né à Saint-Benoît-des-Ondes (Ille-et-Vilaine) le 22 septembre 1878 ; ordonné prêtre le 6 juin 1903 ; vicaire de Saint-Enogat en Dinard depuis 1912. Mobilisé (service armé) 47e R.I. (6 août 1914). Réformé n° 2 le 27 février 1915 pour bronchite hémophtysie grave. Mort le 25 mars 1919 à Saint-Enogat en Dinard (Ille-et-Vilaine) des suites de maladie contractée en service.

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 17, 26 avril 1919, p.263-265
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1920, p.177
- Madeleine Denis, « Les poilus », des hommes de chez nous morts pour la France. Vie des familles de Saint-Benoît-des-Ondes et des environs pendant la guerre 1914-1918, Combourg, 2008, p.83-85 (photo)
- Inscrit sur le monument aux morts communal de Saint-Benoît-des-Ondes (35), sur le monument aux  morts communal et le monument paroissial de Saint-Enogat à Dinard (35)

  GOUGEON (Marie), Sœur Marie-Benoît, des Sœurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir. Née à Irodouër (Ille-et-Vilaine) le 7 mai 1875 ; infirmière hôpital général d’Orléans (1914) ; hôpital complémentaire 1/31 au Mans ; hôpital auxiliaire n° 5 Mamers (1914-1918). Morte de maladie contractée en service, le 3 mai 1919. 1°)-Palme Société de secours aux blessés militaires (Croix-Rouge française) vermeil, 17 septembre 1918. 2°)-Médaille commémorative 1914-1918, 25 août 1920.

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.912

  LA VILLARMOIS (Guy de), de la Compagnie de Jésus. Né à Trans (Ille-et-Vilaine) le 7 avril 1895. Mobilisé (service armé) 5e R.I. (18 décembre 1914) ; brancardier 119e R.I. ; 403e R.I., 293e R.I., groupe brancardiers de corps /11. Démobilisé en 1919. A été mêlé aux actions suivantes : -1915 : Mametz (avril), Hébuterne (septembre), Champagne ;  -1916 : Verdun, Douaumont, Thiaumont ; -1917 : Saint-Quentin, Chemin des Dames, Soissons ; -1918 : Aisne, Champagne. Mort le 18 août 1919 à Paris (Seine) des suites d’intoxication. Ordre corps d’armée, 3 juin 1916 : « Type du courage et du dévouement. Pendant les attaques des 1er, 3, 8, 9 juin 1916, et malgré les plus violents tirs d’artillerie, s’est porté spontanément au secours de très nombreux blessés ; s’est particulièrement distingué le 1er juin en dégageant des blessés enfouis sous les décombres du P.C. du régiment et dans la nuit du 3 juin en recueillant sur le terrain plusieurs blessés qu’il a transporté au poste de secours. »

- 1914-1919. Les Jésuites morts pour la France, Tours, Mame, 1921, p.263-264
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.67-68
- Marie-Claude Flageat, Les jésuites français dans la Grande Guerre, Paris, Cerf, 2008, p.529
- Inscrit sur le monument paroissial de Trans-La-Forêt (35) et sur le mur du Mémorial de Sainte-Anne-d’Auray (56)

 

1920
20 ETIENNE Marcel
ETIENNE Marcel

ETIENNE (Marcel), du diocèse de Rennes.
Né à La Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 2 novembre 1893 ; clerc tonsuré.
Mobilisé (service armé) 47e R.I. (août 1914) ; aspirant 2e R.I. ; sous-lieutenant ; élève observateur, camp d’aviation de la Somme (mai 1918) ; sous-lieutenant observateur Escadrille SAL 253 (août 1918) ; chute d’avion, hospitalisé au Val de Grâce à Paris. Réformé le 17 août 1919.
Mort le 15 février 1920 à La Guerche-de-Bretagne (35), dans sa famille, des suites de blessures de guerre.
A participé aux actions suivantes : -1915-1916 : Roclincourt, Argonne, Chaulnes (4 septembre) ; -1917 : Saint-Quentin, Mont Cornillet (mai), Verdun, Cote 344, Bois des Caurières (septembre) ; -1918 : Chemin des Dames (mai).
1°)-Ordre brigade, n° 45, 1916 : « A l’attaque du 4 septembre, a rempli sa mission avec beaucoup de bravoure et de sang-froid et a réussi à faire un grand nombre de prisonniers. »
2°)-Ordre division, n° 439, 1917 : « A effectué le 16 mars 1917, en plein jour, une reconnaissance audacieuse sur un ouvrage fortement organisé et occupé par l’ennemi. A rapporté des renseignements qui ont permis l’enlèvement de cet ouvrage dans la soirée. »
3°)-Ordre division, 1917 : « Le 9 septembre, envoyé avec sa section en renfort d’une compagnie fortement attaquée, a entraîné sa section avec un beau courage à travers un violent barrage et l’a amenée à pied d’œuvre dans d’excellentes conditions. »
4°)-Ordre division, 1918 : « Jeune officier d’une bravoure calme et souriante. A fait preuve, le 30 mai 1918, du plus grand courage ; toute la journée en contact avec l’ennemi, l’a tenu en respect par son feu. Le soir, chargé de protéger la retraite de la compagnie arrière-garde du bataillon, a rempli sa mission avec calme et sang-froid ; quoique encerclé par de nombreux ennemis, a réussi avec quelques hommes à rejoindre le gros du bataillon. »
5°)-Ordre division, octobre 1918 : « Jeune observateur toujours volontaire, joignant aux qualités de courage et de sang-froid une très grande conscience du devoir ; s’est fait particulièrement remarquer les 1er, 3, 5 et 6 octobre 1918 par les précisions de ses observations et, en dépit de circonstances atmosphériques défavorables, a rapporté des renseignements précieux. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 9, 28 février 1920, p.135-138
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.737
- Inscrit sur le monument paroissial de La Guerche-de-Bretagne (35)

 

LEMEE (Joseph-Marie), de la Congrégation du Très Saint Rédempteur.
Né à La Chapelle-Saint-Melaine (Ille-et-Vilaine) le 23 août 1876 ; ordonné prêtre en 1901 ; prêtre Province de Paris.
Mobilisé (service armé) Xe section infirmiers militaires (4 août 1914) ; versé service auxiliaire ; infirmier hôpital de Guingamp (service des tuberculeux).
Démobilisé en février 1919.
Mort le 20 février 1920 à Mouscron (Belgique) de maladie contractée dans son service à l’hôpital de Guingamp.

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 10, 6 mars 1920, p.150
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1921, p.176
- Mémorial alphonsien des principaux évènements de la Congrégation spécialement des trois provinces françaises. Nécrologe de nos Pères et Frères, Tourcoing, Ed. Bernard-Ermoult, 1929, p.388
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.127

 

HODBERT (Angélique-Perrine), Sœur Henriette, des Sœurs de la Charité de Notre-Dame d’Evron.
Née à Romagné (Ille-et-Vilaine) le 6 novembre 1873 ; infirmière hôpital complémentaire n° 32 au Mans.
Décédée le 19 mars 1920.
Médaille d ‘honneur des épidémies argent, 28 février (J.O. 8 mars 1917).

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.1010

 

20 BOISMARTEL Albert-Edmond
BOISMARTEL Albert-Edmond

BOISMARTEL (Albert-Edmond), du diocèse de Rennes.
Né à Coglès (Ille-et-Vilaine) le 20 septembre 1886 ; ordonné prêtre le 6 juin 1914 ; vicaire à Noyal-sous-Bazouges depuis 1914.
Mobilisé (service armé) 41e R.I. (4 août 1914) ; vaguemestre (15 août 1915) ; brancardier-aumônier de bataillon (15 août 1916) ; caporal 241e R.I.; blessé (tête) et prisonnier à Vierzy (1er juin 1918).
A pris part aux actions suivantes : -1914 : Belgique (août), Marne (septembre) ; -1917 : Champagne (22 avril) ; -1918 : Aisne, Vierzy (1er juin).
Mort le 7 avril 1920 à l’hôpital militaire de Rennes des suites de blessures.
1°)-Ordre du 41e R.I., 26 avril 1917 : « A fait preuve, pendant l’attaque du 22 avril 1917, de la plus grande initiative et du plus grand sang-froid dans la direction de son équipe de brancardiers, tant au point de vue de la relève des blessés que de leur évacuation. »
2°)-Médaille militaire posthume, 16 juin (J.O. 24 juillet 1920) : « Caporal brancardier, plein de courage et d’abnégation, qui s’est remarquablement conduit en maintes circonstances ; a été grièvement blessé le 1er juin 1918 à Vierzy (Aisne) alors qu’il relevait les camarades blessés sur le champ de bataille. ¨Perte de la vision de l’œil droit. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 15, 10 avril 1920, p.217;  n° 26, 26 juin 1920, p.396-400
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1921, p.176
- Annuaire Rebuffé de l’Arrondissement de Fougères. Livre d’or des victimes de la guerre des 57 communes de l’arrondissement, Fougères Imp. H. Rebuffé, 1922, p.201 (Noyal-sous-Bazouges)
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.206, photo p.184 bis ; T.II, p.1045
- Inscrit sur le monument aux morts communal et le monument paroissial de Noyal-sous-Bazouges (35)

 

CHAUVEL (Bertrand), du diocèse de Rennes.
Né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 2 avril 1899 ; séminariste.
Mobilisé (service armé) 71e R.I. (21 avril 1918) ; 75e R.I. (18 février 1920), caporal.
A participé aux actions suivantes : -1920 : Armée du Levant, combats de Cilicie.
Tué le 27 avril 1920 à Tadjour (Cilicie) au cours d’un combat au nord d’Alep (Syrie).

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.416

 

GARCON (Pierre-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à Bazouges-la-Pérouse (Ille-et-Vilaine) le 17 février 1896 ; clerc tonsuré.
Mobilisé (service armé) combattant (1915) ; 106e R.I. Démobilisé en 1919.
Mort le 27 avril 1920 à Cuguen (Ille-et-Vilaine) des suites d’une maladie contractée au front.

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 18, 1er mai 1920, p.268 ; n° 21, 22 mai 1920, p.320-321
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1921, P.177
- Annuaire Rebuffé de l’Arrondissement de Fougères. Livre d’or des victimes de la guerre des 57 communes de l’arrondissement, Fougères Imp. H. Rebuffé, 1922, p.200
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.837
- Inscrit sur le monument aux morts communal et le monument paroissial de Bazouges-la-Pérouse (35)

 

1921

PERRAULT (Marie-Louise), Sœur Saint-Liguori, des Sœurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir.
Née à Pipriac (Ille-et-Vilaine) le 21 août 1853 ; infirmière hôpital auxiliaire annexe n° 4 à Saint-Méloire-des-Ondes (Ille-et-Vilaine) (septembre 1914-septembre 1915).
Décédée à Ruillé-sur-Loir le 29 janvier 1921.
1°)-Palme Société de secours aux blessés militaires (Croix-Rouge française) bronze, 1916.
2°)-Insigne spécial Service santé, 1919
3°)-Médaille commémorative 1914-1918, 1919

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.483

 

BOULANGER (Paul-Célestin), de la Congrégation de Saint-Edme.
Né à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 25 janvier 1895 ; scolastique revenu d’Angleterre.
Mobilisé (service armé) combattant (18 décembre 1914) 25e R.I.; 410e R.I., 123e R.I.; intoxiqué (1918).
A pris part aux actions suivantes : -1915 : La Boisselle (mai), Champagne (septembre), Beauséjour ; -1916 : Chemin des Dames, Hurtebise, Verdun, Cote 301, Haudremont, Bois Navet, Ravin de la Mort ; -1917 : Reims, Brimont, Cavaliers de Courcy ; -1918 : retraite de l’Aisne, Juvigny, Ambleny, Fontenoy, Coeuvres, Laversine, Champagne (septembre), Somme-Py, Sainte-Marie-à-Py, Saint-Souplet.
Blessé le 1er novembre 1918 par balle au combat de Saint-Fergeux.
Mort le 1er avril 1921 à Paris (Seine) des suites de tuberculose pulmonaire contractée au front.
1°)-Ordre régiment, n° 34, 30 mars 1916 : « Agent de liaison de la compagnie, a assuré le transport d’ordres ou de renseignements sous un bombardement intense. Soldat modèle de dévouement et d’abnégation. »
2°)-Ordre division, n° 431, 19 juin 1918 : « Blessé le 4 juin, a demandé à ne pas être évacué ; a fait preuve d’un grand courage pendant l’attaque du 4 juin, a pansé plusieurs blessé à terrain découvert sous le feu de l’ennemi. »
3°)-Ordre commandement de l’infanterie, n° 75, 19 octobre 1918 : « Chargé de la liaison avec le bataillon de droite, a accompli sa mission dans des circonstances très difficiles. »
4°)-Croix de guerre avec deux étoiles d’argent et une étoile de bronze.

- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1922, p.179
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.247
- Inscrit sur le monument aux morts communal d’Acigné (35)

 

HERCOUET (Victor-Adolphe), du diocèse de Rennes.
Né à Cancale (Ille-et-Vilaine) le 30 mai 1882 ; ordonné prêtre en 1907 ; vicaire aux Sacrés-Cœurs de Rennes depuis 1911.
Mobilisé (service armé) ambulance 4/10 (2 août 1914) ; au front (août 1914) ; groupe brancardiers divisionnaires/10 (1er août 1918) ; caporal hôpital Neudorf à Strasbourg (1er décembre 1918).
Démobilisé le 7 mars 1919.
A été mêlé aux actions suivantes : -1914 : Retraite de Belgique (août), Marne (septembre) ; -1915 : Artois, Argonne ; -1916 : Argonne ; -1917 : Somme, Cornillet, Hauts-de-Meuse ; -1918 : Somme, Vosges.
Mort le 10 juillet 1921 à Cancale (Ille-et-Vilaine) des suites de la guerre.
Ordre Service de santé 10e corps d’Armée, 1er octobre 1917 : « A montré de réelles qualités de courage et de sang-froid pendant les bombardements auxquels l’ambulance a été soumise, et particulièrement dans la nuit du 25 mai 1917. Alors que tout le personnel était retenu dans la baraque la plus exposée où l’on apportait les blessés du bombardement, il resta seul au milieu des blessés dont il avait la garde, complètement maître de lui, et parvint, par l’exemple et la parole, à les maintenir à leur place, évitant toute panique. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 29, 16 juillet 1921, p.450 ; n° 33, 13 août 1921, p.520-522
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1922, p.179
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.998

 

GAUVIN (Anastasie-Julienne-Marie), Sœur Marie-Donatien, des Sœurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir.
Née au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine) le 4 août 1875 ; infirmière hôpital complémentaire n° 114 à Rennes (1914-1918).
Décédée le 15 novembre 1921 d’une maladie contractée en service.
Insigne spécial  Service de santé argent, 25 juin 1919.

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.856

 

1922

BERTIN (Augustine), Sœur Louise-de-Jésus, des Sœurs de l’Espérance de Bordeaux.
Née à Poligné (Ille-et-Vilaine) le 25 mars 1876 ; infirmière hôpital auxiliaire n° 50 à Lyon.
Décédée à Bordeaux le 15 avril 1922.
1°)-Insigne spécial Service de santé, 1919
2°)-Médaille commémorative 1914-1918, 1919.

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.1039

 

DAVID (Marcellin), des Missions Africaines de Lyon.
Né au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine) le 14 juillet 1898 ; scolastique.
Mobilisé (service armé) 48e R.I (17 avril 1917) ; au front (13 décembre 1917) ; 2e R.I. (13 mai 1918) ; grièvement blessé à Saint-Aignan (16 juillet 1918).
A participé aux actions suivantes : -1918 : la Marne, Saint-Aignan (juillet), La Chapelle-Monthodon (16 juillet).
Mort le 24 avril 1922 des suites de ses blessures.
1°)-Ordre 2e R.I. n° 54, 1er août 1918: « Bon soldat. Le 16 juillet 1918, a été blessé en se portant bravement à l’attaque d’une position ennemie. »
2°)-Médaille militaire, 9 novembre 1918 (J.O. 18 mars 1919): « Très bon soldat. A été blessé grièvement le 16 juillet 1918 en se portant bravement à l’attaque des positions ennemies devant La Chapelle-Monthodon. »

- La preuve du sang, Paris, Bonne presse, 1925, T.I, p.551

 

BAZIN (Gabrielle), Sœur Germaine-Marie-Céline-Joseph, des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique.
Née à Piré-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) le 25 décembre 1886 ; hôpital n° 3 à Marseille ; hôpital n° 105 et n° 39 à Rennes (1914-1918) ; Mission de Ségou (Soudan).
Décédée en novembre 1922 à Ségou.
1°)-Médaille d’honneur des épidémies argent, 3 octobre (J.O. 21 octobre 1919) : le diplôme porte : « A fait preuve d’un zèle et d’un dévouement remarquables près des blessés septiques. »
2°)-Médaille commémorative 1914-1918, 23 juin 1920.
3°)-Médaille Reconnaissance française bronze, 28 mai (J.O. 29 mai 1921) : « S’est, en qualité d’infirmière, du 8 septembre 1914 au mois de septembre 1919, prodiguée près des blessés et des contagieux dans les hôpitaux de Marseille, puis de Rennes, avec un dévouement et une abnégation dignes des plus grands éloges. Services continus et gratuits. Actuellement est attachée à Ségou (Soudan) à un dispensaire où elle donne ses soins aux indigènes. »

La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.113

 

1923

FILASTRE (Louis-Marie), des Frères Prêcheurs.
Né à Teillay (Ille-et-Vilaine) le 14 janvier 1856 ; prêtre province de France.
Aumônier temporaire de la Marine ; division flottilles de l’Adriatique, torpilleurs et sous-marins. Démobilisé en janvier 1919.
Décédé le 24 janvier 1923.
Médaille d’honneur des épidémies argent (Ministère Marine), 27 janvier (J.O.25 février 1919)

- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.774

 

1924

LECRIOUX (Joseph-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine) le 19 février 1866 ; ordonné prêtre en 1891 ; aumônier des Œuvres de mer à Saint-Pierre.
Engagé aumônier temporaire de marine (janvier 1916) ; mer du Nord et Manche (15 août 1917) ; escadrille de Terre-Neuve (22 février 1918).
Démobilisé le 9 février 1919.
Décédé le 10 février 1924 à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine).
1°)-Ordre division navale anglo-française, 7 août 1917 : « Marin consommé, a toujours montré le plus grand dévouement pour les marins dont il a su conquérir l’affection. »
2°)-Chevalier de la Légion d’honneur posthume (Ministère Marine), 30 avril (J.O. 20 juillet 1921) : « A montré le plus grand dévouement dans les divers postes qu’il a remplis durant la guerre. Une citation. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 8, février 1924, p.143 ; n° 10, 8 mars 1924, p.217-220
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1925, p.179
- La preuve du sang, Paris, Bonne presse, 1925, T.II, p.92

 

1925

PINEL (Aimé), du diocèse de Rennes.
Né à Bruc-sur-Aff (Ille-et-Vilaine) le 28 avril 1879, au Creux-Chemin ; ordonné prêtre le 30 novembre 1904, professeur au collège de Saint-Malo depuis 1904.
Mobilisé (service armé) Xe section infirmiers militaires (5 août 1914) ; réserve personnel sanitaire Noisy-le-Sec ; hôpital évacuation n° 2 (novembre 1914) ; hôpital n° 63 (14 décembre 1914 ; ambulance Jaulgonne groupe de brancardiers divisionnaires/162 (25 mai 1915).
Démobilisé le 26 février 1919.
Décédé le 24 août 1925 à Bruc-sur-Aff (Ille-et-Vilaine).
1°)-Ordre Formations sanitaires 162e division infanterie, n° 2, 1er décembre 1916 : « Infirmier versé dans l’infanterie, a pris part avec bravoure aux combats de 1917 ; a fait preuve ensuite, dans un groupe de brancardiers divisionnaires, des mêmes qualités de dévouement aux blessés dans toutes les circonstances. »
2°)-Croix de guerre.

- La Semaine religieuse du diocèse de Rennes, n° 35, 29 août 1925, p.830 ; n° 47, 21 novembre 1925, p.1122-1124
- Ordo... diocesis Rhedonensis, Rennes, Vatar, 1926, p.186
- La preuve du sang, Paris, Bonne presse, 1925, T.II, p.522

Religieux d’Ille-et-Vilaire morts en novembre 1918

LISTE SIMPLIFIÉE

HUET (Auguste-Joseph-Désiré), du diocèse de Coutances.
Né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 16 février 1882.
Mort le 5 novembre 1918 à Coutances (Manche) de maladie contractée en service.

BREGERE (Joseph), du diocèse de Rennes;
Né à Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 30 décembre 1878.
Mort le 18 novembre 1918 à Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine).

1811 DE VILLERS Joseph-Hyacinte-Marie
DE VILLERS Joseph-Hyacinte-Marie

DE VILLERS (Joseph-Hyacinte-Marie) GUILHE LA COMBE), du diocèse de Rennes. Né à Bécherel (Ille-et-Vilaine) le 13 juillet 1880. Mort le 18 novembre 1918 à Montereau (Loiret), à l’hôpital civil, des suites d’intoxication au gaz à Guise (octobre 1918).

1811 HOULLIER Gilles-Jean-Marie
HOULLIER Gilles-Jean-Marie

HOULLIER (Gilles-Jean-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 4 septembre 1891.
Mort le 22 novembre 1918 à Troyes (Aube), à l’hôpital annexe Audiffert, des suites de maladie contractée en service.

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaire morts en novembre 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en octobre 1918

LISTE SIMPLIFIÉE
1810 RUELLAN Jules-Marie-Anne
RUELLAN Jules-Marie-Anne

RUELLAN (Jules-Marie-Anne), du diocèse de Versailles. Né à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) le 5 janvier 1874. Tué le 1er octobre 1918 à Sainte-Marie-à-Py (Marne), à la Crête de Notre-Dame des Champs, d’une balle en pleine poitrine en entraînant ses hommes à l’assaut.

BERTEL (Jean-Pierre), du diocèse de Rennes. Né à Betton (Ille-et-Vilaine) le 27 juin 1879. Mort le 5 octobre 1918 à l’hôpital de Villotte-devant-Louppy (Meuse) de maladie (grippe) contractée en service.

1810 DEBROISE Louis-Jules-Marie
DEBROISE Louis-Jules-Marie

DEBROISE (Louis-Jules-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 16 décembre 1895.
Tué le 5 octobre 1918 à Orfeuil (Ardennes).

LOHIER (Marie), Sœur Marguerite-Marie, des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Fougères.
Née à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 28 juin 1889.

Décédée le 6 octobre 1918 de maladie contractée en service.

JARNIER (Jean-Marie), Frère Ladislas, des Augustins de l’Assomption.
Né à Bruc-sur-Aff (Ille-et-Vilaine) le 21 août 1891.
Mort le 7 octobre 1918 à Paris (Seine), à l’hôpital du Val de Grâce, de maladie (broncho-pneumonie) contractée en service.

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en octobre 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en septembre 1918

LISTE SIMPLIFIÉE

LEVIEIL(Isidore-Alexandre-Eugène), du diocèse de Rennes.
Né à Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 4 avril 1888.
Tué le 6 septembre 1918 à Coucy-le-Château (Aisne).

MARTIN (Mélanie-Marguerite), Sœur Saint-Didier, des Sœurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir.
Née à Saint-Didier (Ille-et-Vilaine) le 14 mars 1889.

Morte d’une affection contagieuse contractée auprès des malades, le 8 septembre 1918.

JOUBLE (Joséphine), Sœur Jacques-du- Saint-Sauveur, des Filles de la Sagesse.
Née à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine) le 26 octobre 1869.

Décédée à Fort Johnston le 8 septembre 1918, victime d’une épidémie de variole.

1810 RAOULT Prudent-Louis-Marie-Charles
RAOULT Prudent-Louis-Marie-Charles

RAOULT (Prudent-Louis-Marie-Charles), de la Congrégation du Saint-Esprit. Né à Cancale (Ille-et-Vilaine) le 3 octobre 1883. Tué le 15 septembre 1918 à Kranitza (Serbie).

SAUDRAIS (Maurice), du diocèse de Rennes. Né au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine) le 12 juillet 1882. Mort le 22 septembre 1918 à Gérardmer (Vosges), à l’hôpital, de maladie contractée en service.

TIZON (Ambroise-Armand), des Oblats de Marie-Immaculée. Né à Montours (Ille-et-Vilaine) le 27 mai 1890. Mort le 25 septembre 1918 à Fougères (Ille-et-Vilaine), à l’hôpital mixte (Hôtel-Dieu), de maladie (bronchopneumonie grippale) contractée en service.

1809 BIZEMONT Charles-Marie de
BIZEMONT Charles-Marie de

BIZEMONT (Charles-Marie de), du diocèse de Rennes.
Né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 13 février 1888.
Tué le 26 septembre 1918 à Sommepy (Marne).

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en septembre 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en août 1918

LISTE SIMPLIFIÉE

BAZIN (Jean-Marie-Joseph-Auguste), de la Congrégation de Jésus et Marie.
Né à Parigné (Ille-et-Vilaine) le 11 avril 1898.
Mort le 5 août 1918 à Senlis (Oise), à l’hôpital complémentaire d’Armée HH S.P.

MONNERIE (Joseph-Pierre-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à Balazé (Ille-et-Vilaine) le 16 octobre 1896.
Mort le 7 août 1918 à Pau (Pyrénées-Atlantiques) à l’hôpital auxiliaire 137 dit des Franciscains.

PETITPAS (Jean-Marie-Amand), Frère Daniel-Paul, des Frères des écoles chrétiennes.
Né à Le Loroux-du-Désert  (Ille-et-Vilaine) le 11 mai 1880.
Tué le 16 août 1918 à Grivillers (Somme) en portant secours à deux camarades blessés.

1808 DELIN Joseph-Louis-Paul
DELIN Joseph-Louis-Paul

DELIN (Joseph-Louis-Paul), de la Congrégation de Jésus et Marie. Né à Fougères (Ille-et-Vilaine) le 7 mars 1892. Tué le 17 août 1918 à l’ouest de Moronvilliers (Marne) lors d’un combat aérien.

LECOQ (Henri), du diocèse de Paris. Né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 23 décembre 1897. Mort le 17 août 1918 à Laval (Mayenne) de maladie aggravée en service.

BARBIER (Germain-Marie-Alfred), du diocèse de Rennes. Né à Amanlis  (Ille-et-Vilaine) le 19 février 1897. Tué le 19 août 1918 à Canny-sur-Matz (Oise) pendant une attaque.

1808 LEDEUX Maurice-Emile
LEDEUX Maurice-Emile

LEDEUX (Maurice-Emile), du diocèse de Rennes.
Né à Paris le 12 juillet 1893.
Mort le 20 août 1918 à Caisnes (Oise), au Mont de Choisy.

DANDIN (Albert-Joseph), du diocèse de Rennes.
Né à Saint-Georges-de-Chesné (Ille-et-Vilaine) le 15 septembre 1898.
Tué le 21 août 1918 à Morsain (Aisne).

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en août 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en juillet 1918

LISTE SIMPLIFIÉE

BERTHIER (Jean-Marie), du collège américain de Louvain.
Né à Bruc-sur-Aff (Ille-et-Vilaine) le 20 avril 1893.
Mort le 18 juillet 1918 à Bruc-sur-Aff (Ille-et-Vilaine), dans sa famille, de maladie contractée au front.

HOUALET (Alfred-Théophile-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à La Bouëxière (Ille-et-Vilaine) le 18 février 1898.
Tué le 18 juillet 1918 à Blanzy (Aisne), au bois Mauloy.

1807 NOEL Jean-Marie-Pierre
NOEL Jean-Marie-Pierre

NOEL (Jean-Marie-Pierre), des Missions Africaines de Lyon.
Né à Retiers (Ille-et-Vilaine) le 21 février 1898 .
Tué le 20 juillet 1918 à Saint-Rémy-Blanzy (Aisne), auprès de sa mitrailleuse.

TAUPIN (Isidore-Emile-Victor), du diocèse de Rennes.
Né à Louvigné-de-Bais (Ille-et-Vilaine) le 31 janvier 1896.
Tué le 22 juillet 1918 à Port-à-Binson (Marne) d’un éclat d’obus à la tête sur les bords de la Marne.

BRARD (Louis), du diocèse d’Evreux.
Né à Bazouges-la-Pérouse (Ille-et-Vilaine) le 18 avril 1872.
Mort le 31 juillet 1918 à Broons (Côtes-du-Nord), à l’hôpital n° 42, des suites de maladie contractée en service.

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en juillet 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en juin 1918

LISTE SIMPLIFIÉE

BAZILE (Eugène), du diocèse de Rennes.
Né à Guipry (Ille-et-Vilaine) le 20 juillet 1890.
Mort le 5 juin 1918 dans sa famille des suites de fatigues supportées dans son service.

BODIGUEL (Edmond-Marie, Joseph), de la Congrégation du Très Saint Rédempteur.
Né à Guipry (Ille-et-Vilaine) le  21 novembre 1891.
Tué le 5 juin 1918 à Nouvron-Vingré (Aisne).

1806 DELAMAIRE Henri-Emile
DELAMAIRE Henri-Emile

DELAMAIRE (Henri-Emile), du diocèse de Rennes. Né à Bonnemain (Ille-et-Vilaine) le 22 juillet 1888. Tué le 5 juin 1918 à Villers-Cotterêts (Aisne), en forêt de Retz, tandis qu’il soignait les blessés.

1806 MOREL Eugène-Pierre-Marie
MOREL Eugène-Pierre-Marie

MOREL (Eugène-Pierre-Marie),du diocèse de Rennes.
Né à Pancé (Ille-et-Vilaine) le 3 avril 1898.
Mort le 5 juin 1918 à Ognon (Oise), à l’hôpital, des suites de blessures de guerre.

SIMON (François-Louis-Marie), du diocèse de Rennes.
Né à Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 3 septembre 1880.
Mort le 7 juin 1918 à Fontainebleau  (Seine-et-Marne), à l’hôpital complémentaire n° 9 des Sœurs de Cluny, des suites de blessures de guerre.

RICHER (Joseph-Marie-Aimé), du diocèse de Rennes.
Né à Mézières-sur-Couesnon (Ille-et-Vilaine) le 25 juillet 1880.
Tué le 9 juin 1918 à Coivrel (Oise) tandis qu’il chargeait un blessé.

1806 GAUDEUL Emile-Ange-Marie-Joseph
GAUDEUL Emile-Ange-Marie-Joseph

GAUDEUL (Emile-Ange-Marie-Joseph), des Missions Africaines de Lyon. Né à Paramé (Ille-et-Vilaine) le 24 avril 1888. Mort le 10 juin 1918 à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), à l’ambulance 5/21 au château du Péreuse des suites de blessures de guerre.

LEBRETON (Jean-Marie), du diocèse de Rennes. Né à Le Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine) le 18 juin 1880. Tué le 16 juin 1918 à Ognon (Oise) par une bombe d’avion tombé sur l’hôpital complémentaire d’arrière.

1806 CHUBERRE Joseph-Jean-Marie-Antoine
CHUBERRE Joseph-Jean-Marie-Antoine

CHUBERRE (Joseph-Jean-Marie-Antoine), du diocèse de Rennes.
Né à Liffré (Ille-et-Vilaine) le 28 mars 1896.
Mort le 26 juin 1918 à Bruges (Belgique), au lazaret, en captivité, des suites de blessures de guerre.

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en juin 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en mai 1918

LISTE SIMPLIFIÉE

BESNARD (Louis-François-Jacques-Aristide), diocèse de Rennes.
Né à Saint-Georges-de-Reintembault (Ille-et-Vilaine) le 31 août 1897.
Tué le 26 mai 1918 à Rousbrugge Holinghe (Belgique).

HELBERT (Joseph-François), du diocèse de Rennes.
Né à La Chapelle-Janson (Ille-et-Vilaine) le 8 février 1897.
Tué le 27 mai 1918 à La Clytte (Belgique).

MORLIER (Louis-Auguste-Jean-Marie-Joseph), du diocèse de Rennes.
Né à Argentré-du-Plessis (Ille-et-Vilaine) le 19 août 1888.
Tué le 27 mai 1918 à Pinon (Aisne).

GERARD (Jean-Marie-Joseph), R.P. Benoît, des Cisterciens réformés (Trappistes).
Né à La Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) le 18 mai 1895.
Tué le 31 mai 1918 à Vierzy (Aisne).

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en mai 1918 

Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en avril 1918

LISTE SIMPLIFIÉE
1804 BOUTIN Constant-Marie
BOUTIN Constant-Marie

BOUTIN (Constant-Marie), du diocèse de Versailles.
Né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 6 avril 1892.
Tué le 5 avril 1918 à Hangard-en-Santerre (Somme).

CHAPELLE (Augustin-Marie), de la Congrégation de la Mission.
Né à Chanteloup (Ille-et-Vilaine) le 27 août 1886, coadjuteur.
Tué le 26 avril 1918 à Harbonnières (Somme).

PESTEL (Célestin-Marcellin-Jean), du diocèse de Rennes.
Né à Irodouer (Ille-et-Vilaine) le 25 mars 1881.
Mort le 29 avril 1918 à Abeele (Belgique), à l’ambulance 14/14 des suites de blessures de guerre. Inhumé au cimetière militaire d’Abeele.

Continuer la lecture de Religieux d’Ille-et-Vilaine morts en avril 1918