Le diocèse de Vannes retrouve des lettres de prêtres et séminaristes partis au front

Un grand nombre de lettres et récits de prêtres et séminaristes du Morbihan pendant la Grande Guerre a été découvert par l‘archiviste du diocèse, le père Georges-Henri Pérès.

« En triant les archives du diocèse, le père Georges Henri Pérès trouve des vieux cartons au fond d’un placard. Quelle n’est pas sa surprise, en les ouvrant, de découvrir des lettres écrites entre 1914 et 1918 par des séminaristes  et prêtres du diocèse partis au front, à leurs parents, leur recteur, le supérieur du séminaire. Les lettres,  sont soigneusement rangées dans des enveloppes avec une photo du soldat, son avis de décès, la lettre d’un camarade annonçant la triste nouvelle et les circonstances de sa mort, l’homélie des obsèques, les états de service, les récompenses obtenues, les articles de presse, un mot de l’aumônier qui l’avait connu, l’image souvenir…

« C’est une découverte très riche pour le diocèse, explique le père Georges Henri Pérès. Cet énorme travail de classement a été fait par le père Augustin Guillevic, recteur de l’époque, qui tenait une correspondance régulière avec la quarantaine de séminaristes partis au front. »

> Lire l’intégralité de l’article paru dans le CeM du 27 octobre 2018 N°1482