Religieux du Finistère morts en juin 1918

LISTE SIMPLIFIÉE
1806 PERRET Joseph
PERRET Joseph

PERRET (Joseph), du diocèse de Quimper. Né à Quimper (Finistère) le 13 novembre 1874. Mort le 6 juin 1918 au Conquet (Finistère) des suites de maladie contractée en service.

1806 THEVEN DE GUELERAN Ovide-Charles-Joseph-Amédée
THEVEN DE GUELERAN Ovide-Charles-Joseph-Amédée

THEVEN DE GUELERAN (Ovide-Charles-Joseph-Amédée), de la Mission d’Haïti.
Né à Plouescat (Finistère) le 7 septembre 1880.
Mort le 6 juin 1918 à Raon-l’Etape (Vosges), à l’ambulance 5/44, intoxiqué par les gaz en se portant au secours de ses camarades blessés.

KERLIDOU (Jean-Louis), du diocèse de Quimper.
Né à Ploudaniel (Finistère) le 19 mai 1892.
Tué 10 juin 1918 à Vignemont (Oise).

RIOU (Jean-Claude), du diocèse de Quimper.
Né à Trézilidé (Finistère) le 1er octobre 1889.
Mort le 24 juin 1918 à Montmirail (Marne), à l’ambulance n° 239/31, secteur postal 223 de maladie (grippe) contractée en service.


 

NOTICES COMPLÈTES

PERRET (Joseph), du diocèse de Quimper.
Né à Quimper (Finistère) le 13 novembre 1874; ordonné prêtre le 17 décembre 1898 ; curé de l’Ile Molène depuis 1913.
Mobilisé (service auxiliaire) XIe section infirmiers militaires, caporal infirmier poste militaire de l’île Molène (août 1914) ; réformé pour maladie.
Mort le 6 juin 1918 au Conquet (Finistère) des suites de maladie contractée en service.

- La Semaine religieuse du diocèse de Quimper et de Léon, n° 24, 14 juin 1918, p.294 ; n° 25, 21 juin 1918, p.309-310
- Ordo... dioecesis Corisopitensis et Leonensis, Quimper, imp. de Kerangal, 1919, p.97
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.483

 

THEVEN DE GUELERAN (Ovide-Charles-Joseph-Amédée), de la Mission d’Haïti.
Né à Plouescat (Finistère) le 7 septembre 1880 ; missionnaire de la Mission d’Haïti de Cayes, curé de Dame-Marie (Haïti)..Revenu des Antilles ; mobilisé (service armé) infirmier 87e régiment infanterie territoriale (octobre 1914) ; sur sa demande, brancardier 283e régiment infanterie territoriale (1er août 1915) ; caporal-brancardier (14 avril 1916) ; 16e R.I. (24 septembre 1917) ; 11e R.I. (6 novembre 1917) ; 338e R.I. (24 novembre 1917).
Mort le 6 juin 1918 à Raon-l’Etape (Vosges), à l’ambulance 5/44, intoxiqué par les gaz en se portant au secours de ses camarades blessés.
1°)-Ordre 62e division infanterie, n° 229, 5 avril 1918 : « Animé du plus pur esprit d’abnégation. S’est multiplié auprès des blessés pendant les combats des 25 et 26 mars 1918, ne cessant de leur apporter le secours de son inlassable dévouement. »
2°)-Ordre corps d’armée, n° 2214, 6 juin 1918 : « A toujours rempli ses fonctions de caporal-brancardier avec beaucoup de dévouement. A trouvé une mort glorieuse à son poste de combat le 6 juin 1918. »
3°)-Médaille militaire posthume, 21 juillet (J.O. 6 août 1919) : même texte que ci-dessus avec ces mots ajoutés à la fin : « A été cité. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Quimper et de Léon, n° 25, 21 juin 1918, p.310-311
- Guerre 1914-1918. Tableau d’honneur. Morts pour la France, Paris, Publications La Fare, 1921, p.908
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p. 844, photo p. 840 bis
- Inscrit sur le monument aux morts communal de Plouescat (29) et sur le mur du Mémorial de Sainte-Anne-d’Auray (56)

 

KERLIDOU (Jean-Louis), du diocèse de Quimper.
Né à Ploudaniel (Finistère) le 19 mai 1892 ; clerc tonsuré.
Mobilisé (service armé) combattant (1914) ; brancardier ; combattant 173e R.I. ; blessé (20 août 1917) ; caporal.
Tué 10 juin 1918 à Vignemont (Oise).
1°)-Ordre Service de santé, groupement D.E., 1917 : « Brancardier modèle, s’est montré comme toujours plein de courage et de sang-froid dans la relève des blessés, sans souci des bombardements, pendant la période du 15 décembre 1916 au 3 janvier 1917. »
2°)-Ordre brigade, 1917 : « Soldat énergique et brave, d’un moral très élevé. Blessé légèrement au cours de l’attaque du 20 août 1917 et, bien que déjà malade, a refusé de se faire évacuer. Bel exemple de courage et d’abnégation. Déjà cité. »
3°)-Ordre 173e R.I., 1918 : « Excellent gradé ayant fait preuve d’un courage et d’un sang-froid remarquables pendant la journée du 9 juin 1918 au cours de laquelle il a été gravement blessé, à la tête de son escouade. »
4°)-Médaille militaire posthume, 12 juillet (J.O. 18 juillet 1928) : « Très bon caporal. Tué glorieusement à son poste le 10 juin 1918 à Vignemont (Oise) après avoir fait tout son devoir. Croix de guerre avec palme. »

- Abbé Pondaven, Livre d’or du clergé [du Finistère], Quimper, 1919, p.232
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.1090, T.II, p.1119
- Inscrit sur le monument aux morts communal de Ploudaniel (29) et sur le monument diocésain de l’évêché à Quimper (29)

 

RIOU (Jean-Claude), du diocèse de Quimper.
Né à Trézilidé (Finistère) le 1er octobre 1889 ; clerc minoré.
Mobilisé (service armé) XIe section commis et ouvriers d’administration (2 août 1914) ; 150e R.I (1916) ; sergent 251e R.I. (1918).
A pris part aux actions suivantes : -1917 : Cote 108, Cote 304, Baumont, Verdun ; -1918 : Marne.
Mort le 24 juin 1918 à Montmirail (Marne), à l’ambulance n° 239/31, secteur postal 223 de maladie (grippe) contractée en service.
Ordre 251e R.I., 8 novembre 1917 : « Très bon sous-officier d’un courage et d’un dévouement absolus. S’est particulièrement distingué au cours de la période du 29 août au 23 septembre 1917. »

- Bulletin aux séminaristes soldats [du grand séminaire de Quimper], n° 36, 23 juillet 1918, p.1-2
- La Semaine religieuse du diocèse de Quimper et de Léon, n° 30, 26 juillet 1918, p.369
- Ordo... dioecesis Corisopitensis et Leonensis, Quimper, imp. de Kerangal, 1919, p.97
- Abbé Pondaven, Livre d’or du clergé [du Finistère], Quimper, 1919, p.231
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.II, p.653
- Inscrit sur le monument aux morts communal de Trézilidé (29), sur la plaque de la chapelle du Kreisker à Saint-Pol-de-Léon (29) et sur le monument diocésain de l’évêché à Quimper (29)