Religieux du Morbihan morts en novembre 1917

LISTE SIMPLIFIÉE

CHEVALIER (Henri-Pierre-Marie), du diocèse de Vannes.
Né à Guégon (Morbihan) le 17 avril 1891.
Tué le 9 novembre 1917 à Verdun (Meuse).

1711 BOMPAIX Vincent-Eugène-Marie
BOMPAIX Vincent-Eugène-Marie

BOMPAIX (Vincent-Eugène-Marie),du diocèse de Vannes.
Né à Vannes (Morbihan) le 7 octobre 1891.
Tué le 27 novembre 1917 à Crouy (Aisne) par l’explosion d’une grenade.


 

NOTICES COMPLÈTES

CHEVALIER (Henri-Pierre-Marie), du diocèse de Vannes.
Né à Guégon (Morbihan) le 17 avril 1891 ; clerc tonsuré.
En service (service armé) 50e régiment artillerie de campagne (2 août 1914) ; maréchal des logis ; un frère séminariste tué.
Tué le 9 novembre 1917 à Verdun (Meuse).
1°)-Ordre 50e régiment artillerie de campagne, 16 novembre 1917 : même texte que ci-dessous.
2°)-Médaille militaire posthume, 5 mars (J .O. 16 mars 1920) : « Assurant presque chaque jour, avec une bravoure calme, la liaison entre l’échelon et la batterie, est mort pour la France dans l’accomplissement de son devoir le 9 novembre 1917. A été cité. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Vannes, n° 47, 24 novembre 1917, p.759
- Abbé François Picaud, Guerre de 1914-18.Lettres à  mes séminaristes, Vannes, Grand Séminaire, 1er décembre 1917, p.1-2
- Ordo... diocesis Venetensis, Vannes, Galles, 1918, p.190
- Livre d’or du petit séminaire de Ploërmel, Vannes, Lafolye, 1920, p.108-109
- Le Collège Saint-François-Xavier de Vannes au champ d’honneur (1914-1918), Paris, Beauchesne, 1923, p.89
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.427   
- Abbé André Moisan, « Les prêtres, clercs et séminaristes du diocèse de Vannes morts à la guerre de 1914-1918 », Bulletin de l’Association bretonne, T.CXXIII, 2015, p.465
- Inscrit sur le monument aux morts communal de Guégon (56), sur le monument du collège Saint-François-Xavier et sur le monument diocésain du grand séminaire de Vannes (56), sur le mur du Mémorial de Sainte-Anne-d’Auray (56)

 

BOMPAIX (Vincent-Eugène-Marie),du diocèse de Vannes.
Né à Vannes (Morbihan) le 7 octobre 1891 ; clerc minoré.
En service, 50e régiment d’artillerie de campagne (2 août 1914) ; brigadier (7 mai 1915) ; maréchal des logis (5 juillet 1916) ; Ecole de Fontainebleau (avril 1917) ; sous-lieutenant, 28e régiment d’artillerie de campagne (1917).
A pris part aux actions suivantes : -1914-1915 : Charleroi, Guise, Sézanne, Reims, Arras, Argonne, Verdun ; -1916 : Argonne, Verdun, Crête de Souville (30 juin-20 juillet).
Tué le 27 novembre 1917 à Crouy (Aisne) par l’explosion d’une grenade.
1°)-Ordre A D/131, 11 septembre 1916 : « Sous-officier d’un très grand courage. Le 15 juillet, malgré un bombardement d’une violence extraordinaire, a réussi à établir une liaison optique avec les batteries et a permis ainsi le déclenchement de tirs importants. »
2°)-Chevalier de la Légion d’honneur posthume, 19 octobre 1919 (J.O. 9 janvier 1920) : « Excellent officier, consciencieux et brave. A trouvé une mort glorieuse le 27 novembre 1917. Une citation antérieure. Croix de guerre avec palme. »

- La Semaine religieuse du diocèse de Vannes, n° 49, 8 décembre 1917, p.788 ; 791-792
- Abbé François Picaud, Guerre de 1914-18.Lettres à  mes séminaristes, Vannes, Grand Séminaire, 4 janvier 1918, p.2
- Ordo... diocesis Venetensis, Vannes, Galles, 1918, p.190
- La preuve du sang, Paris, Bonne Presse, 1925, T.I, p.211, photo p.208 bis ; T.II, p.1045
- Abbé André Moisan, « Les prêtres, clercs et séminaristes du diocèse de Vannes morts à la guerre de 1914-1918 », Bulletin de l’Association bretonne, T.CXXIII, 2015, p.464
- Inscrit sur le monument aux morts communal, sur le monument du collège Saint-François-Xavier et sur le monument diocésain du grand séminaire, de Vannes (56), sur le mur du Mémorial de Sainte-Anne-d’Auray (56)